Le phishing


    Les arnaques du Net


    26 septembre 2005 par EchosMouche

      Les arnaques en tout genre gagnent du terrain sur Internet. Elles touchent désormais notre système bancaire. Une nouvelle menace qui vise directement les comptes bancaires de simples particuliers a récemment fait son apparition sur la toile. Le phishing , contraction des mots anglais «  fishing », en français pêche, et « phreaking », désignant le piratage des lignes téléphoniques, vise à refléter l’image d’un site Web et à rediriger, par des moyens déguisés, les utilisateurs vers cet environnement en leur faisant croire qu’ils surfent sur leur site habituel.

      Depuis le début de cette année des milliers d’internautes français ont vu leurs boites à lettres électroniques envahies de messages pour le moins particuliers. D’apparence crédible, ils les invitaient instamment, pour des raisons de sécurité, à se connecter à leurs banques via un lien spécifique. La connexion effectuée, une fenêtre "pop up" se superposait alors à celle habituellement affichée. L’utilisateur peu vigilant, saisissait alors ses identifiants de connexion , rendant ainsi public l’accès à ses comptes personnels. C’est par cette méthode que des individus peu recommandables récupèrent de manière illégale des informations confidentielles , d’ordre purement privé, pour ensuite s’adonner à des opérations frauduleuses sur les comptes bancaires de leurs victimes.

      Les affaires de phishing sont nombreuses. Toutes les banques concernées ont informé leur clientèle sur la conduite à tenir face à cette nouvelle forme de délinquance. A ce jour, nul ne peut dire exactement combien d’internautes sont tombés dans le piège. Aux États-Unis, où ce type de fraude est répandu, les experts en sécurité informatique estiment que 2% des internautes américains en ont déjà été victimes.

      Pour ne pas être confronté, un jour, à de désagréables surprises, et même s’il n’existe pas de règles absolues, certaines précaution s’imposent. Retenez qu’il ne faut jamais , et quel qu’en soit la raison, divulguer vos identifiants bancaires. Ignorez le contenu de ces messages. Détruisez-les. Enfin, connectez vous toujours à vos services en ligne en utilisant leur adresse directe.

      La recrudescence des délits sur Internet nous conduit , peu à peu, vers un état de vigilance permanent, et pour certains vers la suspicion. Malgré ces avatars, Internet est et reste malgré tout un formidable outil de communication dont nous aurions beaucoup de mal à nous passer.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire