Spent CDC


    L’ultime recours ?


    26 août 2005 par EchosMouche

      Description

      Très prisés des poissons et utilisés à la belle saison, de juin à fin août, les spents sont sensés imiter des éphémères morts épuisés par la reproduction et la ponte. Ils dérivent alors inertes, les ailes à plat, englués dans la pellicule de l’eau.

      Cette imitation montée le plus souvent sur des hameçons de 16 ou de 18, voire parfois de 20, constitue bien souvent l’ultime recours. Elle montre toute son efficacité en fin d’après-midi et au début du coup du soir sur les grands calmes quand les truites sont installées sur des spents et que les sedges ne font plus recette. Le spent imitant un insecte mort, la discrétion est bien évidemment de mise de même que toute action visant à faire draguer sa mouche en surface est fortement déconseillée.

      Variantes

      Il existe de nombreuse variantes de spents. Toutes s’inspirent, plus ou moins, du montage classique composé de cerques, d’un corps en soie de montage, de deux ailes à plat en pointes de hackle et d’une colerette en plume de coq. Si le tinsel et la colerette sont bien souvent “laissés pour compte” par de nombreux monteurs, le corps fait, quant à lui, l’objet de plus de sophistication. Les simples enroulements de soie de montage seront aisément remplacés par un herl de paon ébarbé et verni ou , comme nous le verrons plus loin, par un tube body à l’aspect plus réaliste.

      Les ailes, outre les fibres de CDC utilisées dans le cas présent, peuvent aussi être réalisées en Z-lon ou en micro fibets. Concernant la confection des ailes, j’avoue avoir une préférence marquée pour les fibres de CDC, plus lègères, plus réalistes, qui offrent entre autre la possibilité de monter jusqu’à une paire d’ailes (une grande et une plus petite positionnée juste en arrière) de part et d’autre du montage. Dans ce dernier cas, et pour peu que le corps soit réalisé en tube body, on obtiendra une imitation du plus bel effet.

      Touche finale : une fibre phosphorecente en lieu et place du tinsel rendra vos spents à la fois plus “visibles” et plus attractifs.

      Liste des matériaux

      Hameçon taille 16
      Soie de montage 6/0 marron/caramelle ou rouge orangé
      Tinsel argent fin ou or
      Pelle de coq de Corèze
      Plumes de CDC gris clair ou crème

      Montage pas à pas

      Emprisonner fermement l’hameçon entre les mors de l’étau. Enrouler la soie de montage en spires jointives depuis l’oeillet jusqu’au début de la courbure de l’hameçon. En guise de cerques, prélever puis fixer quelques fibres de pelle de coq de Corrèze. Fixer un tinsel argent fin à l’arrière du montage. Le laisser en attente.
      Ramener la soie de montage vers l’avant, sur environ 2/3 arrière de la hampe, tout en formant un corps allongé et légèrement ovoïde. Enrouler le tinsel argent en spires espacées. Le bloquer sous deux ou trois tours de soie de montage puis couper l’excédent. Préparer une boucle à dubbing ou monter un dubbing sur fil prêt à l’emploi. Le laisser en attente.
      Prélever une pincée de fibres de CDC. La fixer sur la hampe par le milieu sous quelques tours croisés de soie de montage. Former le Thorax. Bloquer le dubbing sous deux ou trois tours de soie de montage puis couper l’excédent. Ajuster la longueur des ailes avec une paire de ciseaux fins. Former la tête. Faire le noeud final. Appliquer une goutte de vernis. Le montage est terminé !
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire