Championnat du Monde Junior 2005


    les jeunes français sur les traces de leurs aînés


    26 août 2005 par F.F.P.M.L Communication

      L’équipe de France junior de pêche à la mouche se classe 2ème des championnats du monde qui se sont déroulés en République Tchèque au mois de juillet. Après l’or en 2004, les français font preuve d’une grande régularité au niveau international avec une nouvelle médaille par équipe et une médaille d’argent en individuel.

      Championnat du Monde Junior 2005

      Les Tchèques sur leur terrain se sont montrés très forts terminant 1er et 3ème par équipe et également 1er et 3ème en individuel. Le nouveau champion du monde est Lubos Roza suivi de Flavien Granier de l’équipe de France et de Ondrej Misar.

      L’équipe de France avait pris son envol une semaine avant le début de l’épreuve pour peaufiner les techniques et le repérage des secteurs de pêche. Arrivée sur place toute l’équipe s’est mise au travail sans relâche. Le capitaine Jan Astier et Jean Michel Gillion ont travaillé avec les jeunes pour améliorer certaines techniques. Un gros travail de préparation a été effectué pour permettre aux jeunes français de rivaliser avec les Tchèques.

      A l’issu des entraînements, deux grandes techniques ont été retenues, la pêche en sèche sur les bordures et la pêche en noyée amont. Les jeunes français se sont appliqués à pêcher les postes très marqués sur les rivières dues aux nombreux blocs rocheux. Cette pêche productive a permis aux français de pêcher plus de 400 poissons par jour pendant les entraînements.

      Les Français ont impressionné les observateurs locaux ainsi que toutes les équipes présentes lors de ce championnat du monde. Ils ont réalisé les meilleurs scores sur certaines rivières. La période d’entraînement a été mise à profit et le travail du capitaine Jan Astier a été salué. Il a reçu le premier trophée du challenge du meilleur capitaine.

      Les français peuvent toutefois nourrir des regrets ; un peu de fébrilité s’est fait sentir dans les moments clés de la compétition. Beaucoup de poissons ont été perdus à la mise à l’épuisette. L’expérience du haut niveau permettra aux jeunes de progresser pour les années à venir.

      Malgré le train d’enfer des entraînements et de la compétition, les jeunes ont su rester concentrés et se sont battus jusqu’au bout pour décrocher cette médaille. La bonne ambiance de l’équipe a permis de combler le peu d’expérience de certains qui participaient à leur première compétition internationale. La marge de progression est encore grande et l’avenir de la pêche à la mouche française semble bien assuré.

      F.F.P.M.L Département communication
      Tél. 06.78.97.70.92
      Mél. pierrick.delval@wanadoo.fr

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire