La Montana


    Un grand classique venu d’outre-Atlantique


    26 septembre 2005 par EchosMouche

      Descritpion

      Ce grand classique, de forme assez volumineuse, nous vient tout droit d’outre Atlantique.

      La Montana , mondialement connue des pêcheurs à la mouche, est réputée pour ses exploits en rivière. Chez nous, cette nymphe est principalement utilisée en réservoir où elle fait se révéle être redoutable efficacité sur des poissons de belle taille. Pour ce faire, on veillera à l’animer par de longues et lentes tirées.

      Il existe de nombreuses variantes principalement au niveau de la couleur du thorax (jaune, vert, rose) mais aussi en terme de lestage ; le fil de plomb pouvant avantageusement remplacé par une bille de tungsten en tête de montage.

      Liste des matériaux

      Hameçon 8 à 14 tige longue ou extra longue
      Soie de montage noire
      Hackle de coq noir
      Chenille noire et jaune
      Fil de plomb

      Montage pas à pas

      Serrer fermement l’hameçon entre les mors de l’étau. Enrouler la soie de montage jusqu’au début de la courbure de l’hameçon. Fixer un brin de chenille noire Former le corps en enroulant la chenille sur les 2/3 arrière de la hampe. Laisser la chenille en attente. Fixer un brin de chenille jaune doublé. Fixer un hackle noir par le pied. Lester le montage avec un fil de plomb.
      Ramener la soie de montage au niveau de l’oeillet. Former le thorax avec le reste de chenille noire. Tourner le hackle en spires espacées. Stopper les enroulements sous quelques tours de soie. Couper l’excédent. Rabattre la chenille jaune par-dessus le thorax. Former la tête. Faire le noeud final puis apposer un goutte de vernis.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire