Championnat du Monde 2005


    La France au sommet de son art


    26 août 2005 par F.F.P.M.L Communication

      Et de six pour la France. La France est six fois championne du monde de pêche à la mouche. Les moucheurs français ramènent une sixième couronne mondiale par équipe et un titre mondial en individuel de Laponie Suédoise.

      Sur la scène mondiale, les français sont les leaders incontestables, neuf podiums sur les dix dernières participations aux championnats du monde dont six premières places. Il n’en fallait pas moins pour coller l’étiquette de favorite à l’équipe de France et ses représentants dès leur arrivée.

      Championnat du Monde  2005

      Le capitaine Jacques Boyko et le manager Saïd Yahiaoui ont su mettre sur pied une équipe de France homogène et performante pour affronter les truites et les ombres de la région Lycksele. Comme à leur habitude les français ont posé le pied en Suède une semaine avant le début officiel de la compétition pour repérer les parcours et s’entraîner. Les conditions climatiques de la première semaine ne laissaient rien envisager de bon pour les français. Le niveau des eaux était monté après de violents orages. Heureusement pour eux la décrue s’est vite amorcée pour laisser place à de jolies rivières limpides. Les français à l’aise sur ce type de parcours ont démontré leur savoir faire technique. La pêche en sèche près des bordures et la nymphe dans les courants profonds ont fait la différence sur des parcours devenus sélectifs au fil des jours.

      Le travail de préparation parfaitement orchestré par le capitaine a permis aux français d’établir les stratégies idéales pour leurrer les poissons.Bertrand Jacquemin Intouchable pendant toute la durée de ce XXVème Championnat du Monde, l’équipe de France s’est positionnée en tête de la compétition dès la première journée pour ne plus jamais la perdre jusqu’au bout face aux meilleures nations menaçantes.

      La concentration et l’abnégation de tous ont profité à l’équipe. Certains poissons ont été capturés au prix de quelques acrobaties, les français n’ont jamais hésité à mouiller le maillot pour atteindre l’objectif. Les rivières puissantes et la pêche très physique ont obligé les français à traverser les rivières et prendre un bain pour capturer certains poissons. C’est à ce prix que se gagne un Championnat du Monde.

      Bertrand Jacquemin, nouveau champion du monde, a su durant toute l’épreuve éviter les embûches des rivières suédoises. Il a résisté dans la dernière manche au retour de l’italien Valsesia qu’il devance et de l’anglais Dixon 3ème pour la course au titre. L’équipe de France quant à elle se positionne devant la Finlande 2ème et la république Tchèque 3ème.

      L’équipe de France était composée de Yann Caleri (31ème), Bertrand Jacquemin (1er), Bernard Marguet (8ème), Eric Lelouvier (9ème) Stéphane Vincent (10ème), Julien Daguillanes (remplaçant), Daniel Zérillo (masseur), Jacques Boyko (capitaine) et Saïd Yahiaoui (manager).

      Après cet excellent résultat qui vient s’ajouter au titre de vice champion du monde des Juniors Français, la pêche à la mouche française montre une nouvelle fois sa supériorité mondiale.

      F.F.P.M.L Département communication
      Tél. 06.78.97.70.92
      Mél. pierrick.delval@wanadoo.fr

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire