Pêches Sportives N° 58


    bimestriel Septembre - octobre 2005


    septembre 2005 par Rédaction Pêches Sportives

      Pêches Sportives N° 58EDITORIAL
      ALLEZ A LA PECHE !

      Une autre façon de lutter contre le projet de loi sur l’eau, est d’être au bord des rivières, canne en main. C’est le meilleur moyen de montrer la détermination des pêcheurs et leur volonté de se battre jusqu’au bout. Ce n’est pas le moment de déserter.

      « Loin des pêcheurs, les fleuves se meurent lentement de soif »

      Ces vers du grand poète brésilien Vinicus de Moraes (1913-1980) nous supplient, au-delà des ans, de ne pas déserter. amis lecteurs, chers pêcheurs, ce n’est pas le moment de renoncer, par désespoir, par lassitude, par exaspération, à ce qui nourrit notre passion. Pour lutter contre ce stupide et scandaleux projet de loi sur l’eau, pour empêcher toutes sortes d’apprentis sorciers, rectificateurs zélés, barragistes cupides, pompeurs impénitents, de prendre les devants, la meilleure chose à faire est encore d’être là au bord de vos rivières, avec vos cannes et votre détermination, et de montrer que vous existez et qu’il faudra compter avec vous.

      L’affaire n’est pas jouée. Certes, les sénateurs ont voté, presque comme un seul homme, ce texte surréaliste et anachronique qui prétend gaspiller l’abondance quand il faudrait gérer la pénurie. Certes, cette assemblée rurale a choisi d’arroser les ruraux, au risque d’assécher le reste du pays, certes l’alliance bébête de la pseudo-écologie hydraulicienne et des « tontons la turbine » a mis en danger de mort les déjà trop rares avancées de l’hydrobiologie. Mais depuis, le renfort de l’été est arrivé :l’état de sécheresse a été déclaré dans 70 départements. Les Français ont été avisés, de façon brutale (mais le climat n’est pas toujours bien élevé) qu’il n’y aurait bientôt sans doute plus guère d’eau à mettre dans la loi sur l’eau. Et quelques grandes associations, au premier rang desquelles l’UFC Que Choisir, ont choisi de rejoindre les opposants au projet. Le projet doit maintenant venir devant les députés. « Prochainement » dit le site du gouvernement (et non plus en septembre comme cela était prévu), le temps de prendre son temps, de laisser aux pluies de saison le soin d’humidifier les tempéraments, le temps peut-être de revenir sur les dérapages les plus criants, ceux qui coûteront le plus cher quand Bruxelles mettra son nez dans nos affaires ... - Vincent Lalu.

      AU SOMMAIRE DU N° 58

      EDITO/ACTUS p.4
      Edito : Allez à la pêche !
      Orri Vigfusson, l’infatigable défenseur du saumon et de la pêche sportive.
      Ils veulent canaliser le Tarn.
      Une saison réussie dans le comté de Sligo.
      La France remporte son 6è titre de championne du monde.

      L’ECHOS DU RADIER p.14
      Renaturation, méfiez-vous des arnaques.

      TECHNIQUE NYMPHE p.20
      Ne manquez pas l’aplomb.

      TECHNIQUE ET TACTIQUE p.25
      Ma G.Loomis aura 10 ans dans quelques mois ...

      RESERVOIR p.28
      4 streamers pour débuter la saison en réservoir.

      LE SHOPPING p.33
      Spécial pêche automnale.

      LES BELLES AMERICAINES p.34
      Les montages américains adaptés à nos cours d’eau.

      MONTAGE p.40
      Spécial mouches américaines.

      PORTRAIT p.46
      Hiroshi Takahashi, Docteur no-kill et Mister leurre.

      LEURRES SOUPLES p.56
      Les montages essentiels.

      TECHNIQUE LEURRES p.65
      Les pendules à leurres.

      LANCER LEGER p.70
      Le suspending en dérive aval.

      LE MOULIN DE GEMAGES p.74
      Pêche avec elle.

      LE CARNET DU PECHEUR p.80
      Hervé Aujon, partage ses émotions.

      HISTOIRE DE PECHE p.92
      "Je ne pêche pas, je m’entraîne" : les bonnes feuilles du dernier ouvrage d’Eric Joly.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire