Fil fluo et micro boucle


    Polyvalence et gain de temps


    26 décembre 2005 par David Synold

      Le bas de ligne parfait en toutes circonstances n’existe pas, mais le fil fluo et la micro boucle apportent une polyvalence importante et un gain de temps incontestable dans les pêches à la nymphe au fil ou à la roulette en s’adaptant facilement à la pêche en sèche.

      Fil fluo et micro boucle

      A un moment donné dans la vie d’un pêcheur, il faut se décider, et c’est à mon avis essentiel, à pêcher, plutôt que de "bricoler". Je m’explique, à force d’essayer, de tester, de dés-essayer et de re-tester, j’ai, il y a quelques années déjà, saisi l’opportunité que m’offraient quelques amis compétiteurs. Je venais de découvrir le fil "fluo", suivi quelques mois plus tard, de la micro boucle. Si pour le fil fluo, l’intérêt fut immédiat et l’adaptation très rapide, la micro boucle quant à elle, me donna quelques soucis d’utilisation et de maîtrise, vite corrigés par quelques échanges fructueux avec mes amis. Depuis, je ne sépare que très rarement mon bas de ligne, de ces deux éléments.

      S’il reste encore de nombreux détracteurs du fil fluo et de la micro boucle, il est incontestable que c’est deux évolutions, apportent un confort et une rapidité appréciable dans la pêche. Comme c’est souvent le cas, ce type d’évolution est issu de la pêche de compétition et mis au point par les compétiteurs. Comme quoi !..

      Photo : Montage de trois brins de fil fluo, rose, jaune et blanc, entièrement intégrés dans la formule du bas de ligne. Les couleurs ne sont pas choisies au hasard, elles offrent une perception visuelle sous tous les angles. Vous pourrez toujours voir une des couleurs, quel que soient les conditions de luminosité.

      L’utilisation de la micro boucle et du fil fluo.

      Commençons pas la micro boucle, qui remplace avantageusement un porte-pointe qui ne cesse de devoir être changé parce qu’il est trop court. Si l’on décide de le rallonger pour des raisons que tout le monde comprendra, il devient alors le commencement d’un tronçon de bas de ligne consommateur, qui lorsque l’on utilise une pointe longue, empêche de restituer l’énergie nécessaire au déroulement de cette dernière. La micro boucle ( sur un 20 ou un 18/100ème) permet quant à elle de changer de pointe très facilement et très rapidement, sans avoir à modifier un hypothétique porte-pointe et permet de garder une bonne cohérence dans la construction du bas de ligne et ce jusqu’à la pointe. A ceux qui émettent un doute sur la possibilité de fixer une pointe de 10/100ème sur une micro boucle réalisée dans un 20/100ème, qu’on se le dise, ça marche ! Je souhaite rappeler quelques règles au bon fonctionnement d’une micro boucle sur un bas de ligne.

    • Lorsque que l’on aboute la pointe à la micro boucle, il est essentiel de le faire par une boucle coulissante. Cela évite l’usure et la casse de la pointe au niveau de la micro-boucle.

    • L’élasticité et la souplesse du fil utilisé pour les pointes compensent la différence importante de diamètre entre micro boucle et pointe.

    • Pour permettre aux propriétés d’élasticité et de souplesse de la pointe d’être exploitées au mieux, la longueur de cette dernière doit être d’au minimum d’un mètre ; un mètre cinquante offrant une excellente marge de manœuvre face à de gros poissons.

      Abordons maintenant le brin de fil fluo. Intégré, tout à la fin du corps du bas de ligne, c’est dans ce dernier que l’on réalise la micro- boucle qui portera la pointe. L’intérêt du dispositif reste la polyvalence car il facilite la pratique sous la canne, dite à la "roulette" mais aussi la nymphe au fil, sans pour autant perturber la pêche en sèche ou en noyée, pour autant que l’on rallonge la pointe. Bien graissé, ce petit morceau de fil fluo permet de faciliter la détection des touches et réduit efficacement la fatigue visuelle. Le bon choix de la couleur associé à de bons verres polarisés permettront une perception quasi ininterrompue du fil, même dans des conditions d’éclairage difficiles. Les couleurs fluo qui ont actuellement la préférence des pêcheurs sont le blanc et le rose, mais en terme de vue et de visibilité, le choix est assez personnel. Un détail d’importance ; lorsque vous pêchez à vue, supprimez sans regret le brin de fluo.

      La mise en oeuvre

      Cette formule de base nous donne un corps de bas de ligne producteur en nylon raide (sans pointe) de 195 cm. Si cette longueur de bas de ligne convient tout à fait à l’apprentissage, elle vous paraîtra peut-être faible dans certains cas. Pas de problème, la formule est une formule de base qui reste entièrement modulable en terme de longueur. Pour allonger le bas de ligne, il suffit d’utiliser la formule de base et de rallonger chaque brin. La section ainsi rajoutée doit être identique pour chaque brin à l’exception de la pointe.

      .
      Soie
      Corps du bas de ligne
      Pointe
      . .
      Nylon raide
      Nylon raide
      Nylon raide
      Nylon raide
      Nylon raide
      Nylon fluo*
      Micro Boucle*
      Nylon souple et élastique
      Ø en mm
      70-80/100
      45/100
      40/100
      35/100
      30/100
      25/100
      20/100
      116/14/12/10 ou 8/100ème
      Longueur en cm
      -
      45
      40
      35
      30
      25
      20
      100 à 300

      Pour le choix de la couleur ou des couleurs, je vous conseille en montage unique, le blanc. Cette couleur permet de faire face efficacement à de nombreux cas de figure. Pour les associations de couleurs, le rose et le blanc font très bon ménage. La couleur unique garde ma préférence, mais parmi mes amis il y a des inconditionnels de l’addition de couleurs qui dans certaines conditions particulières ou difficiles, dues généralement à des débits d’eau importants, à des eaux teintées ou des conditions de lumières particulièrement fatigantes, leur permet de mieux percevoir les touches. A la lecture de quelques articles sur la correction des défauts visuels, héréditaires, dû à l’age ou simplement imposés par la vie et la nature, la perception visuelle des couleurs change d’un individu à l’autre. Dans ce cas je conseille à chacun de tester et de définir lui-même les couleurs qui auront sa préférence.

      Je pense que le fait d’intégrer un fil de couleur dans le bas de ligne ne pose pas de problèmes. IL n’en est pas de même pour la micro boucle. Le nœud doit altérer le moins possible les caractéristiques techniques du nylon . Il doit permettre de réaliser une boucle qui ne doit en aucun cas coulisser. Mon choix n’a jamais souffert d’aucune polémique ni d’aucun test, puisque j’utilise simplement le nœud que l’on m’a présenté comme destiné à la construction d’une micro boucle efficace. Il est vrai qu’a l’utilisation je n’ai jamais été déçu.

      Parlons un peu du raccord de la pointe à micro boucle.

      Pour éviter tous désagréments, ce raccord doit se faire boucle dans boucle. Ce qui signifie que si la micro boucle est un élément figé, il faut agir sur la pointe en confectionnant une boucle coulissante pour la fixer dans la micro boucle.

      Si au premier abord, la confection de la boucle coulissante semble demander un peu de temps, comme pour tous les nœuds c’est la pratique et l’habitude qui feront que cette opération deviendra un jeu d’enfant. Si vous décidez de faire l’impasse sur ce raccord et décidez de fixer la pointe à la micro boucle par un simple nœud, je peux vous garantir que vous allez vers quelques casses mémorables. L’expérience prouve que ces déconvenues vous donneront une mauvaise image de la micro boucle et vous feront sans doute renoncer un peu vite à ses avantages et au confort qu’elle apporte.

        • | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire