Pêche Mouche N° 52


    bimestriel Janvier-février 2006


    décembre 2005 par Pêche Mouche

      Pêche Mouche N° 52EDITORIAL
      Born to no-kill

      Au mois d’avril 2005, j’ai eu l’occasion de rencontrer les responsables de deux AAPPMA (Annecy rivières et l’Albanais), œuvant, entre autre, au chevet du Fier et du Chéran. J’ai été emballé par leur énergie, leur volonté et leur approche moderne de la gestion des ressoirces piscicoles.
      Ils travaillent la main dans la main avec les scientifiques de la fédération de Haute-Savoie. Notamment avec l’un d’eux, Arnaud Gaudron, qui m’a tenu des propos forts intéressants. Ses conclusions rejoignent celles de Ramson Myers et Boris Worm, de l’université d’Halifax, suite à la disparition de 90% des gros prédateurs marins (voir l’édito de notre numéro 37, « Sardines pour tous »). Leurs travaux démontrent, en effet, que les quotas de pêche sont inefficaces en mer, car il deviendrait, quoiqu’il advienne, impossible de restaurer les stocks. Selon Arnaud, et selon les expériences qu’ils ont réalisées, il existe un seuil en-dessous duquel la disparition de l’espèce semble inéluctable. Que l’on interdise la pêche ou les prélèvements, c’est kif-kif !
      A contrario, lorsque le milieu est sain, riche, hospitalier, la pression de pêche n’appauvrit pas les stocks. Au contraire, cela dynamiserait la production. Il a été prouvé que sur quelques rivières de Haute-Savoie en parfaite condition, subissant une pression de pêche normale et avec des prélèvements sans grandes contraintes, la biomasse est plus importante que sur les parties no-kill ou en réserve active de cours d’eau situés à quelques encablures.
      A la réflexion, et après lecture des différents rapports, il apparaît clairement que pratiquer le no-kill n’est qu’une forme de pis-aller. Ainsi, comme l’écrit bien Didier Magnan dans son enquête (p.22), « No-kill, les limites du système » , c’est avant tout une question de sensibilité. le pêcheur décide ou non de gracier sa prise. Mais en termes de gestion, c’est en fait la réponse la plus faible, la bataille la plus vaine. Car le combat, le vrai, le plus efficace, c’est celui de l’eau et des rivières. Pour obtenir de belles tomates, il faut un bon terrain ... Nous devons d’abord nous battre pour que les rivières soient dans un état capable de produire : eau exempte de pollution, caches et nourriture abondantes, niveaux corrects, etc. D’autre part, si par malheur, le stock de poissons tombait en-dessous du seuil, on sait dorénavant qu’on n’arriverait pas à le reconstituer (ce qui laisse entendre que dans des cours d’eau particulièrement touchés, prôner une gestion patrimoniale est une hérésie). Il conviendrait alors, si l’on voulait se rapprocher d’une pêche de qualité, de rempoissonner avec des truites possédant les caractéristiques génétiques les plus voisines des autochtones.
      Enfin, que l’on ne se méprenne pas : tous les collaborateurs de la revue remettent les poissons à l’eau et continueront à le faire. C’est maintenant inscrit dans nos gênes. Par contre, nous crions haut et fort : pratiquer le no-kill en restant persuadé de détenir la réponse à tous nos problèmes est un leurre. Définitivement !

      Fabrice Monnel
      fabrice.monnel@emapfrance.com

      AU SOMMAIRE DU N° 52

      Editorial p.3
      Courrier p.8
      Hot line p.9
      Actualités p. 10

      Technique
      Tarn : les colosses des gorges p. 16
      Enquête
      No-kill : les limites du système p.22
      Ecologie
      Cri d’alarme : la vie sous les cascades p.28
      L’œil de Piam
      L’ombre : un poisson "touristique d’automne" p. 32

      Spécial Montage
      Tout nouveau, tout beau : les Gummy Minnow p.34
      Matériaux réservoir : le tout dernier cru p.42
      Streamers réservoir : 5 modèles faciles et efficaces p.48
      Eaux rapides : les microplécos p.52
      Trucs et astuces : Préparez vos quills p.54
      Sèches, nymphes et compagnie : montez biot p.58

      Le Shopping p.62
      Testés pour vous
      Deux superbes outils p.64

      Découverte p.65
      Les kamloops de Virieu p.66
      Islande : Truites et saumons au pays des elfes p.70

      Actions Clubs
      Les Moucheurs Nîmois p.80

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire