Le Wild Trout Trust


    Un exemple à suivre


    26 mai 2006 par Jérôme Philipon

      Le mois dernier, la rivière Wensum (voir « Patience sur la Wensum ») nous avait servit de cas concret pour illustrer en pratique le remarquable travail de réhabilitation réalisé par le Wild Trout Trust en Grande Bretagne. Aujourd’hui, l’heure est venue de vous présenter le W.T.T plus en détail. Puisse le travail des uns, inspirer celui des autres.

      Le Wild
      Trout Trust
      est une fondation de droit anglais. Sa vocation première est la préservation de la truite sauvage en Grande Bretagne et en Irlande au travers d’actions de protection et de restauration de ses habitats.

      Les obstacles au maintien et au développement des habitats naturels de la truite sauvage ne manquent pas. Surpâturage, déforestation, excès de couverture végétale, qualité d’eau insuffisante, pompage excessif, curage, obstructions aux migrations constituent autant d’agressions qui demandent une réponse appropriée. Le W.T.T intervient en promouvant la restauration du lit et des berges des cours d’eau, l’amélioration des frayères, la préservation et le développement de la végétation rivulaire, la construction d’échelles a poisson, le clôturage préventif des prairies et en facilitant à tous les niveaux la création d’un habitat propice aux populations de farios sauvages. Un milieu qui renferme une population prolifique de salmonidés est en même temps un habitat idéal pour toute une faune d’insectes, d’oiseaux et de mammifères des milieux humides.

      Wild Trout Trust

      Une vision, préserver la truite sauvage au travers de la protection et de la restauration de ses habitats

      Ce qui impressionne chez le W.T.T, c’est sa capacité à être résolument tournée vers l’action. Sa vocation est de mener à bien des projets dont cours d’eau et lacs bénéficient directement. Ses membres peuvent juger concrètement de ses résultats au bord de l’eau et sont d’ailleurs bien souvent les premiers à enfiler leur waders pour mener à bien les travaux.

      Le Wild Trout Trust remplit sa mission au travers des actions suivantes :

      Visites d’Evaluation et de Conseil (V.E.C.) : La fondation a mis en place une équipe technique dont la compétence en hydro-biologie fait autorité à tel point que le Ministère de l’Environnement la consulte dans l’élaboration de ses politiques de l’eau. Lors d’une V.E.C., un expert évalue le site pendant une journée et remet un rapport sur la situation du biotope. Ses recommandations sont en général la base du projet de restauration futur. En 2005, le W.T.T a subventionné ou offert à titre gratuit 180 V.E.C. Quatre vingt dix pour cent d’entre elles ont donné lieu à des projets de restauration pour un total de 200 kilomètres de rivières.

      Financement de projet : Le W.T.T alloue des bourses à des projets en puisant dans ses propres ressources ou en faisant appel à des sponsors dont le Ministère de l’Environnement, English Nature et des fabricants de matériel de pêche comme Orvis, Hardy & Greys et Sage.

      Recherche Scientifique : La fondation finance des études sur les populations de truites sauvages, la concurrence entre farios indigènes et d’empoissonnement et le comportement d’espèces uniques telle que la truite férox.

      Sensibilisation et Education

      Son statut caritatif offre au W.T .T des avantages fiscaux dont la contrepartie est l’obligation de s’investir dans l’information et l’éducation du grand public. Le Trust remplit cette mission avec un grand professionnalisme au cours des principales manifestations halieutiques nationales. Le stand est construit autour de deux pôles principaux : l’exposition d’un « ruisseau modèle » et le coin des insectes ou une sélection de nymphes vivantes illustrent la diversité biologique recherchée. En parallèle, la fondation organise des conférences sur la préservation des habitats et des journées « Marche-découverte au bord de l’eau » sous la conduite d’entomologistes.

      Collecte de fonds au travers d’une enchère annuelle sur la base de lots de pêche offerts à la fondation gratuitement ou à prix modiques et mis aux enchères au public. Les lots sont constitués de séjours de pêche plus ou moins longs sur des parcours toujours de qualité.

      Création d’un fonds permanent « Gift & Legacy Fund » dont les intérêts bancaires sont reversés au W.T.T. et servent à financer ses actions.

      Wild Trout Trust

      Une liste enviable d’ambassadeurs

      Le lobbying n’est pas la vocation première de la fondation mais s’avère une nécessité à l’aboutissement de ses projets. Des personnalités de renom soutiennent le Trust en tant qu’ambassadeurs régionaux auprès du grand public et des média. Parmi eux, des scientifiques tels que Malcolm Greenhalgh et l’écologiste David Bellamy, des personnalités du monde halieutiques reconnues en Grande Bretagne telles que l’Irlandais Peter O’Reilly ou encore Gareth Edwards, le meilleur rugbyman que le Pays de Galles ait jamais connu et enfin Jeremy Paxman, icône télévisuelle de la BBC.

      Vaincre l’apathie de la base

      Malgré ses résultats tangibles, le W.T.T. ne compte à cette date que deux à trois milles membres. Nous touchons ici à une réalité navrante et malheureusement récurrente. Comme en France , quoique peut être à un moindre degré, le pêcheur de base est frappé d’apathie chronique. Se prendre en main pour faire la différence tend à être une vertu ... laissée au bon vouloir des autres. Force est de constater que W.T.T, la Salmon & Trout Association, la Grayling Society et l’A.C.A. se font concurrence sans merci pour décrocher l’adhésion de nouveaux membres. Malgré leur bonne volonté, rares sont les moucheurs qui peuvent adhérer à toutes ces bonnes causes.

      Wild Trout Trust

      « The proof is on the pudding »

      Le W.T.T a démontré par ses actes comment un groupe d’individus motivés par une passion commune peut réunir autour de lui beaucoup d’expertise technique et mener à bien des projets concrets de réhabilitation. Pourquoi ne pas s’inspirer de leur démarche et commencer vous aussi à faire la différence au bord de l’eau ?

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire