Pêche Mouche N° 54


    bimestriel mai-juin 2006


    mai 2006 par Pêche Mouche

      Pêche Mouche N° 54EDITORIAL
      Une époque formidable

      Il y a quelques mois, en feuilletant un magazine de vente par correspondance, j’ai été frappé par le nombre de produits estampillés « sans danger pour l’environnement ». Cela allait de la lessive à base de savon de Marseille à l’adoucissant, en passant par le liquide vaisselle bio. Le tout sans phosphates, s’il vous plaît ! Investi d’un devoir journalistique sans faille, je me suis rendu, une fois n’est pas coutume, dans des boutiques spécialisées dans l’univers de la maison : huiles essentielles, brumes d’oreiller, savons doux ... je me croyais dans une époque perdue au fin fond du Larzac dans une échoppe tenue par un couple de babas cool ayant fui la capitale. A voir le panier de la ménagère comme on dit, ces produits rencontraient un vif succès. Je me demandais encore s’il s’agissait de quelques enseignes profitant de la vague bio pour s’imposer quand advint mon petit rhume traditionnel de l’hiver. Je suis donc allé tout naturellement rendre visite à la pharmacienne du village. Que m’a proposé la brave dame pour soigner le nez qui coule ? Je vous le donne en mille : des gouttes aux huiles essentielles de géranium et d’eucalyptus.

      Pour tout vous dire, je trouve ça plutôt génial. En 2006, après tous les détours dangereux que l’on sait et les catastrophes encourues dues à l’utilisation de produits toxiques, après l’avènement de l’ère industrielle et des erreurs environnementalistes, s’apercevoir que l’on soigne, nettoie, purifie, désinsectise aussi bien avec des produits doux et inoffensifs est fait pour me rassurer. Depuis maintenant quelques années, les CFCs (chlorofluorocarbures) ont disparu des réfrigérateurs et des aérosols, et le commerce équitable se met en marche, prenant de plus en plus de place dans notre quotidien. C’est le moment que choisit un constructeur de voitures suédois pour lancer un moteur fonctionnant au bioéthanol. Ce carburant issu de la transformation des déchets végétaux permet un gain de puissance intéressant par rapport aux carburants traditionnels , et surtout il ne pollue pas. On sait que les Scandinaves ont toujours eu un temps d’avance en ce qui concerne le respect de l’environnement, mais là je dis bravo ! ça nous change des énormes 4x4 rutilants qui passent leur vie en ville, où ils consomment près de 20 litres aux 100 kilomètres.

      Tout ceci ne fonctionnerait pas sans une envie citoyenne, un élan populaire. Car même si nous sommes soumis à des stimuli permanents avec la publicité, c’est encore nous, consommateurs, qui au final décidons. Ces produits existent, un mouvement s’amorce et, visiblement, le public est séduit. Il ne tient qu’à nous de délaisser ce qui pollue, les fabricants suivront.

      C’est alors qu’il m’est venue une idée. Nous pêcheurs, défenseurs de la nature, ne pourrions-nous pas faire un peu mieux ? Comme par exemple éviter de jeter du plomb dans les rivières ? De même, ce n’est qu’une simple réflexion, mais si les constructeurs nous faisaient savoir, grâce à un label quelconque, que leurs produits sont sans risques pour l’environnement et ont été fabriqués sans émissions nocives, ou tout du moins que ces dernières ont été maîtrisées, nous aurions peut-être la possibilité de choisir en toute connaissance de cause. Certes, cela peut paraître naïf, mais avouez-le, c’est dans l’air du temps.

      Fabrice Monnel
      fabrice.monnel@emapfrance.com

      AU SOMMAIRE DU N° 54

      Editorial p.3
      Concours photo p.8
      Hot line p.10
      Actualités p. 12

      Pratique
      Le guide du moucheur voyageur p.16
      Technique
      sans l’ombre d’une hésitation p.20

      DOSSIER : Techniques ... S’adapter au fil de l’onde p.26
      Subimagos : les grands moments de bonheur p.28
      Pour une nymphe bien vivante : un aimant à grosses truites p.32
      L’époque bénie des BWO p.36
      Emergente, quel talent ! p.40
      Secrets crépusculaires p.44
      Un coup du soir ... sous l’eau p.50

      Enquête
      Les voies royales de l’environnement p.54
      Entomologie
      Trichoptères : l’histoire d’une métamorphose p.58
      L’œil de Piam
      A la mouche, tout est possible p.64
      Montage
      Trucs et astuces : le quill, mode d’emploi p.66
      Testés pour vous
      5 étaux haute couture p.70
      Le Shopping p.76
      Testés pour vous
      Ils vont faire parler d’eux p.78

      Découverte p.79
      Bienvenu en Ecosse p.80
      Coins de pêche p.86

      Action Clubs
      Club Mouche du collège du Haut-Allier p.88

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire