Papillote de truite aux oignons rouges à la braise


    Part individuelle


    23 octobre 2006 par Roger Öhlund - Sweden

      Voici une recette à cuisiner en extérieur. Chaque année, nous nous retrouvons dans un coin reculé des montagnes du nord Scandinave avec un groupe d’amis du monde entier. A chaque voyage, nous cuisinons au moins un repas à base de poisson. Avec le temps, cette tradition a évolué pour devenir l’occasion de partager un verre de vin et célébrer le fait qu’une fois encore, nous nous rencontrons pour une semaine de pêche dans les étendues sauvages nordiques. Cuisiner du poisson, lorsque vous campez, peut évidemment se faire à l’aide d’une réchaud à gaz classique pour bouillir ou faire frire votre repas, mais si vous souhaitez un résultat un peu plus festif, essayez donc cette recette étonnante de facilité.

      Papillote de truite aux oignons rouges à la braise Ingrédients

      Approximativement 400g de truite ou d’omble chevalier
      Un petit oignon rouge
      ½ citron
      Huile d’olive extra vierge
      Sel
      Poivre noir
      flocons de purée de pommes de terre

      Préparation

      Nettoyer et rincer le poisson. Saler et placer sur une feuille de papier aluminium. Couper finement l’oignon rouge et en farcir le ventre du poisson. Répartir le jus d’un demi citron sur tout le poisson en veillant à le garder sur l’aluminium. Ajouter deux cuillères à soupe d’huile d’olive et assaisonner de quelques tours de moulin à poivre. Fermer la papillote en veillant à ne pas perdre le jus ou l’huile et sceller ses extrémités plusieurs fois afin qu’elles soient totalement hermétiques. Assurez vous que l’aluminium choisi soit prévu pour résister à la braise.

      Préparer un feu de bois ou utiliser un grill si vous cuisinez à la maison. Ayant obtenu un bon lit de braises rouges sans flamme, le couvrir de quelques branches préalablement immergées dans l’eau pendant une heure ou deux. Y placer les papillotes. Laisser cuire 7 à 8 minutes d’un coté et 6 à 7 de l’autre. Le scellage hermétique de la papillote est important afin d’éviter que le poisson n’attache du fait de l’absence de jus. Si l’alu venait à être percé, retirer du feu et recouvrir la papillote avec une seconde feuille d’aluminium, remettre au feu jusqu’à cuisson désirée.

      L’avantage de ce mode de cuisson est de pouvoir cuisiner pour un grand groupe de personnes en même temps. Il suffit d’ajouter sur le feu autant de papillotes que nécessaires.

      A l’aide de votre réchaud de campagne, préparer une purée de pommes de terre. Utiliser une purée instantanée si vous campez et des pommes de terre fraîches si vous êtes à la maison.
      Servir et déguster avec un Château Bonnet servi frais !

      Comme variante de cette même recette, ajouter aux oignons rouges au choix une petite cuillère de basilique finement haché, de l’aneth ou la partie basse d’une branche de fenouil. N’ajouter pas les trois variantes à la fois au risque pour de combiner trop de saveurs différentes. Il en résulterait un mélange maladroit.

      Photo Fredrick Östman - Traduction Jérôme Philipon

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire