L’Orphie


    24 octobre 2006 par Christophe Lecoq

      Description

      La vitesse de nage de l’orphie et ses sauts hors de l’eau sont impressionnants, ce qui explique que ce prédateur pélagique, très actif par temps chaud ou orageux, procure aux pêcheurs, à la mouche ou au leurre, des combats aériens mémorables. Tous ceux qui ont eu, un jour, l’occasion de l’affronter savent combien il est difficile de ferrer un orphie tant son “bec” est fin et allongé ; la prise se faisant le plus souvent de côté.

      Les mouches les plus souvent utilisées pour la pêche de l’orphie sont généralement des mouches de mer classiques ou à bar. Le modèle qui vous est présenté aujourd’hui, fortement déconseillé pour la pêche du bar qui n’en ferait qu’une bouchée , est entièrement dédié à l’orphie ; poisson fantasque mais ô combien attachant.

      Liste des matériaux

      Hameçon triple n°14
      Hameçon VMC 8255s taille 6
      Backing creux 1
      Nylon transparent 30%
      Flashabou irisé
      Flashabou holographique argent
      Kristal flash irisé
      Pointes de saddles ou cou de coq
      Bucktail
      Yeux plats époxy avec tour rotatif
      Fil uni 50D white 12/0 pour le début du montage - très solide mais glissant.
      Fil uni 8/0 blanc - moins solide mais permet de maintenir les matériaux fixé plus facilement.

      Montage pas à pas

      Emprisonner fermement le triple entre les mors de l’étau. Faire glisser un brin de backing sur la hampe du triple. Ligaturer fermement le tout sous quelques tours de fil de montage 50D. Apposer un filet de colle Cyanolite sur toute la longueur du backing et de la ligature.
      Sous quelque tours de fil de montage, fixer le backing sur la hampe de l’hameçon simple. Ajouter un brin de nylon de 30% ainsi qu’un tinsel irisé à l’arrière du montage. Enrouler le tinsel de façon jointive et régulière. Répéter la même opération pour le brin de nylon. Faire une ligature en tête et couper l’excédent.
      Changer le fil de montage et utiliser du 8/0 puis fixer quelques brins de Kristal flash. Positionner et fixer les pointes de saddles. Positionner et fixer quelques fibres holographiques argent.
      Ajouter une pincée de bucktail pour donner du volume mais aussi protéger les fibres holographiques en action de pêche. Faire le noeud final. Déposer une à deux gouttes de colle cyanolite sur la tête. Fixer les yeux plats de part et d’autre du montage. Quelques gouttes d’époxy renforceront le tout et donneront aussi vie au regard de la mouche. Pour ce faire, un étau rotatif est fortement conseillé.
      Le montage est terminé ! Essayez-le et amusez vous bien !
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire